Le secrétariat paroissial est accessible

du lundi au vendredi de 9h à 13h.

 

 Adresse : Rue de la Poste, 15 à 4850 Montzen

tél : 087/78.52.72

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

les permanences de notre curé Gérard Tumusabyimbabazi sont provisoirement supprimées

pour des raisons de santé.

 

Pour la réservation d’un baptême ou d’un mariage :


Suite aux problèmes de santé de notre curé l’abbé Gérard, la permanence du mercredi est supprimée jusqu’à nouvel ordre. Des remplacements sont prévus pour les baptêmes et les mariages dont les dates ont été fixées. En ce qui concerne les nouvelles demandes il faut s’adresser à la Pastorale.

Tel : 087/78 52 72             mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Abbé Gérard Tumusabyimbabazi :

 

0488/14.16.18

Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Réorganisation de notre Unité Pastorale :

 informations importantes

 

Comme Monsieur le Curé l’écrivait dans le feuillet paroissial de la semaine dernière, il connaît actuellement de sérieux problèmes de santé. Il souffre, en effet, d’une insuffisance rénale. Ceci nécessite un traitement médical strict et régulier et un suivi important (avec de nombreux rendez-vous chez différents spécialistes).

Bref, Monsieur le Curé aura besoin de repos et sera donc indisponible –au moins- pendant les mois de septembre et octobre. Son indisponibilité entraîne l’obligation de réorganiser le fonctionnement de notre Unité Pastorale.

 La célébration de notre vie chrétienne comprend donc des modifications et s’adaptera à cette situation nouvelle.

 Messes :

 En semaine :

À Gemmenich : le mardi à 18h30                

À Montzen :      le mercredi à 9 h

À Hombourg :   le jeudi à 9 h

 

Messes dominicales :

Un calendrier dans l’esprit de l’horaire des vacances est établi              

(disponible dans les églises et à emporter – rappelé dans le feuillet paroissial, semaine par semaine) 

 Nous encourageons le co-voiturage !

 

VOIR CI-DESSOUS, APRES CE TEXTE,LE PROGRAMME POUR SEPTEMBRE ET OCTOBRE 2022

 

Baptêmes et mariages :

- Un calendrier de baptêmes communautaires est prévu.

       Le diacre Francis Dawant de Verviers viendra célébrer les baptêmes prévus en septembre et en octobre.

- Pour ce qui est des mariages, les remplacements sont prévus…

Pour les nouvelles demandes, s’adresser à la Pastorale : 087/78 52 72

 

Funérailles et veillées d’adieu :

Les pratiques actuelles restent en vigueur. Les Pompes funèbres informent un membre de l’équipe pastorale, cette personne contacte alors les familles endeuillées pour savoir quel type de célébration (avec communion ou non) elles souhaitent. En fonction de leur réponse, un prêtre ou des animateurs les rencontrent alors pour préparer.

Pour les veillées d’adieu, la même procédure est mise en place.

Nous sommes bien conscients que ces changements bousculent nos habitudes, mais soyez assurés que nous cherchons à mettre en place une organisation qui permettra, à nos communautés et à tout un chacun, de vivre et de célébrer notre foi dans la joie et l’espérance et ce, dans le respect des disponibilités et de la santé de nos prêtres âgés.

 

En vous demandant de porter notre curé Gérard et sa santé dans vos prières, nous vous remercions de votre compréhension.

 

                                                                                                           L’équipe pastorale de l’UP Montzen-Plombières

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

PROGRAMME DES CELEBRATIONS SEPTEMBRE - OCTOBRE 2022

 

 

Programme des célébrations SEPTEMBRE 2022

Week-end des 3 & 4 septembre 22

Samedi 3

15 h

Maison de repos Pannesheydt

Montzen

19 h

Plombières

Dimanche 4

9 h 30

Moresnet

Messe de la kermesse

10 h

Clinique Saint-Joseph – Moresnet

10 h 30

Hombourg

Messe de la reprise

Week-end des 10 & 11 septembre 22

Samedi 10

14 h

Noces d’or Pleyers-Siebertz

17 h 30

Gemmenich

Dimanche 11

8 h 30

Montzen (gare)

9 h 30

Sippenaeken

Week-end des 17 & 18 septembre

Samedi 17

14h30

Maison de repos Regina

19 h

Plombières

Dimanche 18

9 h 30

Moresnet

10 h 30

Hombourg

Messe de relance du Patro

Week-end des 24 & 25 septembre

Samedi 24

17 h 30

Gemmenich

Dimanche 25

9 h 30

Sippenaeken

11 h

Montzen (village)

 

Programme des célébrations OCTOBRE 2022

 

Week-end des 1er & 2 octobre

Samedi 1er

15 h

Maison de repos Pannesheydt – Montzen

19 h

Plombières

Dimanche 2

9 h 30

Moresnet

10 h

Clinique Saint-Joseph – Moresnet

10 h 30

Hombourg

Week-end des 8 & 9 octobre

Samedi 8

14 h 30

Maison de repos Regina – Moresnet

17 h 30

Gemmenich

Dimanche 9

8 h 30

Montzen (gare)

9 h 30

Sippenaeken

10 h 30

Hombourg

100 ans Harmonie Saint-Joseph

Week-end des 15 & 16 octobre

Samedi 15

17 h 30

Gemmenich

Dimanche 16

9 h 30

Moresnet

9 h 30

Sippenaeken

Week-end des 22 & 23 octobre

Samedi 22

19 h

Plombières

Dimanche 23

11 h

Montzen (village)

Catéchèse

Week-end des 29 & 30 octobre

Samedi 29

17 h 30

Gemmenich

Dimanche 30

9h30

Sippenaeken

9 h 30

Moresnet

 

10 h 30

Hombourg

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

PROGRAMME DE TOUSSAINT

 

N O V E M B R E

Fête de la Toussaint

30 octobre

9 h 30

Moresnet

Messe de la Toussaint

31 octobre

17 h 30

Gemmenich

Messe de la Toussaint

19 h

Plombières

Messe de la Toussaint

 

1er

novembre

 

 

9 h 30

Sippenaeken

Messe de la Toussaint

10 h 30

Hombourg

Messe de la Toussaint

11 h

Montzen

Messe de la Toussaint

14 h

Vêpres à Gemmenich, 

Hombourg,  Plombières et Sippenaeken

14 h 30

Vêpres à Moresnet

15 h

Vêpres à Montzen

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Chers paroissiens et membres

de notre Unité pastorale Montzen- Plombières,

 

 Je voudrais aussi clarifier qu’au sujet des funérailles il existe deux formes : célébration de funérailles avec Eucharistie ou messe et célébration des funérailles sans Eucharistie. 

Nous privilégions les funérailles sans Eucharistie parce que les célébrants de l’Eucharistie (prêtres) sont peu nombreux et donc parfois peu disponibles. Dans ce cas les funérailles sont conduites par des laïcs formés. Mais comme l’a dit Feu Monseigneur Jousten lors de son épiscopat, et comme c’est confirmé par l’actuel Evêque, Monseigneur Delville, on ne peut pas refuser des funérailles avec Eucharistie (messe) si la famille le demande.

Je demande donc aux familles de bien clarifier ceux qu’elles veulent et pourquoi. Je rappelle en insistant que toute célébration n’est pas une messe.

On parle de messe quand il y a consécration du pain et du vin qui deviennent corps et sang du christ et quand après il y a la communion.

 

Donc en demandant les funérailles chrétiennes ne confondez pas les deux formes de célébrations qui sont différentes mais qui ont la même valeur, celle de prier pour que le défunt repose dans la paix du Christ mort et ressuscité.

 

Après la célébration des funérailles, de baptême et de mariage, quand il n’y a pas eu de consécration du pain et du vin, quand il n’y a pas eu de communion, ne disons plus « c’était une belle messe », disons plutôt « c’était une belle célébration ».

 

La prochaine fois je vous dirai d’autres petites choses sur lesquelles je souhaite attirer votre attention. Et comme nous l’avons lu dans le livre de Ben Sira le Sage le 22ème dimanche c, « l’idéal du sage c’est une oreille qui écoute ».

 

Avec cette rentrée, dans tout ce que nous ferons, dans toutes nos rencontres, soyons des « sages ». Que Dieu bénisse le travail de chacun.

 

                                                                                                                                                                                                            Votre curé Abbé Gérard

 

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

De retour de Lourdes, pleins de joie !

 

Un peu moins de 600 pèlerins de notre diocèse se sont levés très tôt le 18 août pour quitter la Belgique en car, rejoindre la gare de Charleville-Mézières (France) et poursuivre le voyage en TGV jusqu’à Lourdes. Nous y avons vécu une semaine très intense qui passe vite, très vite, trop vite…

Je voudrais évoquer quelques aspects qui m’ont particulièrement marquée.

 

Ressourcements et espérance

La démarche de pèlerinage nous décentre de nous-mêmes pour nous ouvrir à une dimension spirituelle et, ainsi, nourrir notre foi.

Les offices religieux sont, chacun à sa manière, des temps de ressourcement…

La messe d’ouverture est une célébration qui permet de lancer le pèlerinage et son thème pastoral. Ainsi, d’emblée, le ton est donné : la première lecture parle d’ossements desséchés sur lesquels Dieu répand un souffle de vie et d’espérance… Après le temps du confinement, la saison des inondations et autres « ténèbres », nous sommes entraînés dans cette espérance et envoyés pour en témoigner…

La procession aux flambeaux est prenante par toutes ces petites lumières qui illuminent la nuit et éclairent les côtés difficiles de nos existences et qui, du coup, remplissent les cœurs d’espérance.

La bénédiction des malades avec le Saint-Sacrement leur permet de ressentir la présence du Seigneur qui se fait particulièrement proche d’eux et les accompagne dans le chemin de leur souffrance. Cette célébration induit également un moment d’intense communion entre les malades et les hospitaliers, leurs soignants.

La messe à la grotte est toujours un moment particulièrement intense où on aime se rappeler la parole de Bernadette caractérisant sa rencontre avec la Dame (c’est ainsi qu’elle appelle celle qui lui apparaît dans la roche, puisqu’elle ne lui a pas -encore- dit son nom) : « Elle me regardait comme une personne ».

Pour la célébration de la réconciliation, chacun a reçu un caillou (symbole de celui que les scribes étaient prêts à jeter sur la femme adultère)… en faisant la démarche pénitentielle personnelle, on se débarrasse alors de ce caillou et on reçoit une parole de confiance (semblable à celle de Jésus à la femme adultère) : « Je ne te condamne pas, sois confiant, va et désormais, ne pèche plus. » Quoi de mieux pour alléger les cœurs troublés par des fautes ou manquements de toutes sortes ?

Et il y en a encore d’autres, bien sûr, qui contribuent à approfondir la communion entre tous, à susciter l’espérance et à nourrir la foi.

 

Retrouvailles et fraternité

Dès l’arrivée en gare de Charleville-Mézières, sur le quai, des visages connus cherchent à croiser nos regards, des bras se tendent pour enlacer, … Chacun prend des nouvelles des uns et des autres…

Oui, dès les premiers moments, la fraternité est là entre ceux qui sont déjà venus…

Quant à ceux qui viennent pour la première fois, ils se sont sentis accueillis… comme si, d’emblée, ils étaient plongés dans un bain de bienveillance.

Sur place, aussi, cette fraternité se voit et se vit… Tout part des besoins et des manques de certains,… et des serviteurs qui sont là et qui sont animés d’un peu de bienveillance pour qu’ensemble, les uns et les autres vivent un temps bienfaisant, pour que le bonheur soit au rendez-vous, pour que le pèlerinage soit pour tous une expérience heureuse et épanouissante…

 

Nombreux sont ceux qui, une nouvelle fois, se sont mis au service des moins valides… Nombreux sont les jeunes « brancardiers » qui sont là pour conduire les personnes à mobilité réduite aux différentes célébrations et autres activités… Le service est, certes, important et enrichissant, mais la sympathie et la complicité qui naissent le sont encore plus. De part et d’autre, les échanges de confidences arrivent rapidement et fréquemment et les contacts sont maintenus après le pèlerinage…

C’est dans la simplicité de la rencontre et la confiance que chacun se présente tel qu’il est...  C’est ainsi que des relations de fraternité se créent… Et il s’en dégage du bonheur... Faut croire, en tout cas, que c’est du bonheur puisque certains viennent et reviennent et reviennent encore jusqu’à 3, 4, 5, 6, 18, 19 fois ou plus encore...

 

Deux nouveautés : moments intenses

Depuis le Covid, le fait d’être plongé dans les « piscines » n’est plus organisé et est remplacé par le geste de l’eau.  Pour celui-ci, les pèlerins attendent leur tour… et peuvent ainsi se préparer mentalement. Ensuite, dans une petite pièce où se trouve une grande réserve d’eau de la source, un animateur invite à un temps de silence, de recueillement et de prière. Après un « Notre Père » et un « Je vous salue, Marie », l’animateur verse de l’eau de la source dans les mains de chacun pour se laver le visage et les mains et se signer. Il est difficile d’expliquer ce qui se passe là-bas et ce qu’on y ressent, mais le fait d’être appelé en famille ou en groupe d’amis suscite une communion dans la prière et donne une profonde intensité au moment !

 

 

Autre nouveauté de cette année : la comédie musicale « Bernadette de Lourdes ». Celle-ci est le récit des fascinantes et inspirantes apparitions mariales à la jeune Bernadette Soubirous. C’est par le biais de comptes rendus officiels que les 5 personnages principaux parviennent à faire revivre l’aventure de Bernadette dans un langage concret et dans le contexte quotidien de la famille Soubirous. La vérité et l’authenticité qui s’en dégagent rendent ce spectacle très touchant.   

 

 

Conclusion

Quelques jours après notre retour, j’ai envie de rendre grâces, de remercier chacun pour sa présence bienveillante ... et de me laisser porter par toute cette fraternité…

 

Et, par deux couplets de la chanson « Madame » de la comédie musicale, je voudrais aussi vous confier tous à la Vierge Marie :

 

Madame, Vous qui entendez les prières

Des pauvres pécheurs sur la Terre

Vous notre sœur, vous notre mère

Emplissez-nous de la lumière.

 

Madame, Vous qui m'avez choisie un jour

Pour répandre vos mots d'amour
Vous qui un jour m'avez élue
Je vous bénis et vous salue.

 

Merci à tous les pèlerins de notre Unité Pastorale ou d’ailleurs pour cette belle « communion » de cœurs, d’esprit et de prière ! Que de joies partagées et de   fraternité rayonnante ! Que ce vécu intense et vrai se « diffuse » de plus en plus !

 

Je souhaite à tout un chacun de vivre au moins une fois dans sa vie un pèlerinage à Lourdes au service des autres !

 

                                                                                                                                       Pour tout renseignement complémentaire,

                                                                                                                                                                              Gaby Pinckers

 

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Bruxelles :  l’expo sur le Petit Prince est prolongée

 

En 2021, à l’occasion des 75 ans de la première publication en français du Petit Prince, différentes expositions ont été consacrées à ce personnage devenu universel, dans plusieurs grandes villes d’Europe.

 

Celle qui s’est ouverte en février dernier à Bruxelles, signée Tempora, est vraiment une réussite que l’on peut encore aller voir jusqu’en novembre.

Cette exposition parvient en effet à créer une atmosphère poétique, en particulier dans les première et troisième partie de son parcours.

Dans l’audioguide, c’est la voix de la mère d’Antoine de Saint Exupéry, Marie, qui sert de fil conducteur. Elle raconte, d’une voie douce et bienveillante dans laquelle on devine les liens particuliers et denses qui l’unissaient à son fils, la vie et l’œuvre de l’aviateur.

Après une première partie qui nous plonge dans le monde merveilleux du Petit Prince, au milieu de sculptures signées de l’artiste Arnaud Nazare-Aga, les espaces suivants sont consacrés à l’incroyable vie de Saint-Exupéry. Une vie d’un personnage de roman aux multiples facettes: pionnier de l’aviation, notamment de l’Aéropostale, écrivain, journaliste, inventeur et combattant lors de la Seconde Guerre mondiale, Saint-Exupéry est un homme amoureux de la vie et de l’humanité.

Cette vie nous est rapportée par des objets personnels (comme son vélo d’enfant sur lequel il installa un drap pour s’envoler), des photos, des manuscrits, des dessins, des témoignages…

Ce monde du créateur et celui du Petit Prince vont finalement se rejoindre dans un dernier grand espace au décor fabuleux dans lequel le visiteur est complètement immergé et s’émerveille d’un festival de couleurs doublé d’une narration inspirée. Bref, une fin de parcours en apothéose.

 

"Antoine de Saint-Exupéry - Le Petit Prince parmi les hommes"

 Jusqu’au 6 novembre 2022, à Brussel Expo, Palais 2

 Info et ticket: +32 2 549 60 49 – www.expo-petitprince.com

 

Grâce aux sculptures d’Arnaud Nazare-Aga, que l’on peut toucher, le public

malvoyant peut aussi rentrer dans l’univers du Petit Prince.

Extrait journal Dimanche n°28 du 21/08/22

 

 

 

 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

RCF ET CATHOBEL : DES MÉDIAS À VOTRE SERVICE

PUBLIÉ LE MERCREDI 18 MAI 2022

Le dimanche qui suit l’Ascension est traditionnellement celui de la “journée mondiale des communications sociales”, ou “dimanche des médias”. Mais à quoi les médias catholiques peuvent-ils bien servir ?

En Eglise, nous vivons des temps particuliers. Depuis quelques mois, nous sommes entrés dans une démarche synodale. Ce synode nous est présenté comme “historique”. Et en même temps, on nous annonce que le “style synodal” est celui que Dieu attend pour… le troisième millénaire ! Si la transition s’annonce historique, la perspective est donc lointaine. Et de fait: il ne suffit pas de vouloir cheminer ensemble pour y parvenir. Il y a là un processus, un apprentissage. Une nouvelle culture à acquérir.

Au service d’une culture

Nous croyons que les médias catholiques peuvent se mettre au service de cette culture. A travers nos productions, nous tentons de comprendre ce qui se joue dans la vie de l’Eglise. Nous apportons des éléments d’analyse, nous mettons en valeur des manières de faire et d’être, des visages et des témoignages. Mais c’est aussi par notre façon de travailler que nous souhaitons cultiver ce style. En montrant la diversité de l’Eglise, en encourageant le dialogue, en favorisant la communion.

Si les médias catholiques ont pour mission d’informer sur la vie des chrétiens, ils sont aussi là pour nous rappeler la vocation de l’homme, le sens de la foi et la mission de l’Eglise. Celle-ci n’est pas une fin en soi. A le croire, nous courrions le risque d’un nombrilisme, d’un entre soi. L’Eglise est un instrument. Au service de l’humanisation de nos vies.

Sur ce plan-là aussi, nos médias entendent être présents. Ils ont pour vocation de soutenir la vie intérieure, d’accompagner les cheminements spirituels, de nourrir la compréhension de la foi. Ils offrent aussi des regards engagés sur l’actualité du monde, du pays, des diocèses. Quels sont les défis d’aujourd’hui et de demain ? Qui sont les exclus de notre société ? De quelle manière nous engager ?

Médias d’Eglise ?

CathoBel, le journal Dimanche et les radios du réseau RCF sont des médias d’Eglise. Cela veut dire qu’ils aiment l’Evangile, qu’ils sont attachés au Christ, qu’ils veulent porter son message de fraternité, qu’ils veulent soutenir l’Eglise dans sa mission, qu’ils sont sensibles aux enjeux de notre temps.

Cela veut dire aussi qu’ils sont au service de l’ensemble des baptisés. A leur écoute. A leurs côtés.

Cela veut dire enfin qu’ils ont besoin de vous. Car un média d’Eglise n’est pas d’abord le média des évêques, mais est au service de l’ensemble des baptisés. Nous comptons donc sur vos idées, vos témoignages, vos réactions, vos opinions… Nous vous invitons aussi à nous suivre sur nos différents supports, à vous abonner. Enfin, nous vous proposons de nous soutenir financièrement. Car, pour continuer à offrir un travail de qualité, c’est de manière structurelle que nous avons besoin de dons. Voilà aussi pourquoi ce “dimanche des médias” existe.

 

Vincent Delcorps,
directeur de la rédaction de CathoBel

Extrait du site de l'évêché de Liège

https://www.evechedeliege.be/news/rcf-et-cathobel-des-medias-a-votre-service/

 

 

 

 

Ouverture de la saison des pèlerinages

 La Vierge Marie à l’honneur

 Dans le diocèse de Liège, le sanctuaire de la Vierge des Pauvres de  Banneux est connu de tous. Il accueille de très nombreux pèlerins, venant du monde entier. Pourtant, il n’est pas le seul sanctuaire dédié à Marie dans le diocèse.

 

 

Dans la commune de Plombières, à proximité des frontières allemande et néerlandaise, le pèlerinage marial de Moresnet-Chapelle est plus ancien que le sanctuaire de Banneux, où la chapelle des apparitions a été inaugurée le 15 août 1933.

L’histoire de Moresnet-Chapelle remonte à 1750. Un petit garçon souffrant avait une dévotion pour la Vierge Marie. Il développa sa vénération devant une petite statuette en terra cota de 24 cm de haut, fixée à un petit chêne. Le garçon, du nom de Peter Arnold Franck, fut exhaussé dans ses prières. Rapidement, de nombreuses personnes venaient prier près du petit chêne, qui devint ainsi un lieu de pèlerinage.

Le Petit Lourdes

Non loin de Liège, à Bassenge, une dévotion à la Vierge Marie s’est également développée. En 1876, le curé François Nouwen plaça une statue de la Vierge de Lourdes dans l’église.

Une grotte semblable à celle de Massabielle fut construite en 1889 sur un terrain proche. Des fidèles venus de toute la région y affluèrent. Tous ceux qui n’avaient pas les moyens de se rendre à Lourdes venaient prier Marie ici. L’endroit fut ainsi appelé « Lourdes des pauvres » ou « Petit Lourdes ».
Enfin, sur les hauteurs de Huy, se trouve le sanctuaire Notre-Dame de la Sarte. A l’origine du sanctuaire, une chapelle ornée d’une statue de la Vierge qui remonterait au début du XIVème siècle. La dévotion se développa plus tard, à partir de 1621, après un miracle attribué à Marie. L’église qui y fut construite par après fut confiée au Dominicains en 1860. Le Père Dominique Pire, prix Nobel de la Paix en 1958, y fut curé. Le mois de mai est traditionnellement le début de la saison des pèlerinages.

Au sanctuaire de Banneux, Mgr Jean-Pierre Delville présidera la messe internationale d’ouverture, le 1er mai à 10h30. Le même jour, à Moresnet-Chapelle, la célébration  pour le début des pèlerinages aura lieu à 10h30 et, au Petit Lourdes de Bassenge, une messe se déroulera à la Grotte, en plein air, à 10h.

 

François Delooz  (journal dimanche du 1 mai 2022)

 

 

Il n’est pas trop tard, mais il est temps !

 
Depuis le 17 octobre dernier, notre diocèse, comme tous les diocèses du monde, est entré dans la phase diocésaine du Synode 2021-2023. Nous nous sommes "mis en route ensemble", selon le vœu du pape François. "Le chemin de la synodalité, écrit-il, c’est justement celui que Dieu attend de l’Église du troisième millénaire" !
 
Avec l’équipe synodale, chargée par l’évêque d’organiser cette consultation dans notre diocèse, nous entendons dire que des initiatives sont prises. Certes, les mesures sanitaires de ces derniers mois nous ont freinés dans notre élan, l’organisation de rencontres étant fortement cadrée, voire interdite ! Telle Unité pastorale a organisé ces rencontres à l’église, après la messe dominicale. Dans telle autre, ce sont les fabriciens qui se sont réunis pour exprimer leurs rêves pour l’Église. Tel instituteur a découvert le jeu de l’oie pour faciliter la participation des enfants: il va se mettre en route, lui aussi, avec ses élèves (cf. document "Discernement synodal pour les enfants de 6 à 10 ans" dans la rubrique "Phase diocésaine du synode - documents & outils"). Ailleurs, ce sont des visiteuses de malades ou une équipe chargée de la solidarité dans son UP... ou encore lors d’une catéchèse communautaire.
 
Des réactions, des synthèses de ces rencontres nous parviennent déjà, mais peut-être pas assez pour refléter l’ensemble de notre Église diocésaine ! N’ayez pas peur : faites entendre votre voix en participant, encore aujourd’hui.
 
✐ Jean-Pierre LEROY (Dimanche n°13 du 3 avril 2022)
 
 
Téléchargez le questionnaire ou remplissez-le en ligne sur : https://www.evechedeliege.be/synode/ enquete-synodale/.
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

Ecoutez notre radio diocésaine FM 93.8 ou online:

 

 

Nous sommes aussi sur

 

 

L’Unité Pastorale Montzen-Plombières s’engage à respecter la législation sur la protection de la vie privée en vigueur en Belgique : les traitements de données à caractère personnel relatifs à ce site sont soumis à la loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l'égard des traitements de données à caractère personnel, modifiée par la loi du 11 décembre 1998 transposant la directive 95/46/CE du 24 octobre 1995 du Parlement européen et du Conseil relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement de données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, ainsi qu'aux arrêtés royaux qui s'y rapportent. Les textes légaux peuvent être consultés sur le site de la Commission de la protection de la vie privée (http://www.privacy.fgov.be/). L’Unité Pastorale Montzen-Plombières s’engage à respecter le règlement 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27.4.2016 relatif à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, et abrogeant la directive 95/46/CE, J.O.U.E., 4.5.2016.

 

HAUT